Search This Blog

Friday, April 26, 2013

Suède: | « L'Islam ne devrait pas être considérée comme une menace à l'inviolable liberté suédoise »



Spyros Sofos, professeur de sciences politiques à Lund, commune de la même région, et auteur de divers essais sur l'Islam, le nationalisme et l'Europe, nous explique les raison et les conséquences de l'islamophobie grandissante dans la localité de Malmö.

Qu'est-ce qu'être musulman?
Tout d'abord être musulman signifie tellement de choses différentes ! L'Etat Suédois a une vision très restreinte de ce qu'est être musulman. En effet, à Malmö les populations dites “musulmanes” viennent d'Iraq, de Bosnie, du Liban, d'Iran, de Turquie, d'Afghanistan, de Somalie ou du Pakistan. Ranger toutes ces communautés dans un seul bloc appelé "musulman" est erroné : il existe des musulmans très pratiquants et d'autres beaucoup plus séculaires, comme les Bosniaques. En fait, certains jeunes ne sont même pas pratiquants du tout, mais leurs parents le sont, on peut dire qu'ils sont culturellement musulmans.

L'Islam est-elle une religion trop traditionnelle?
Je ne renie pas qu'il existe des radicaux, comme dans toute religion d'ailleurs. Cependant, l'Islam ne devrait pas être considérée comme une menace à l'inviolable liberté suédoise. C'est une religion qui se modernise également : l'exemple de ces femmes à Uppsala (ville du nord de la Suède) qui demandent le droit de conduire les prières face aux hommes en est une preuve.
Il faut également comprendre que le port du voile pour la majorité des femmes à Malmö est une manière d'affirmer leur identité et leur attachement à leur re ligion et non une contrainte. Les empêcher de le porter serait comme détruire profondément leur personnalité. Les musulmans sont tout à fait capable de s'intégrer, il suffit de leur donner l'opportunité : l'association anti-alcool en Suède appelée Temperence movement le prouve puisqu'elle réunit chrétiens et musulmans autour d'un même projet.


D'où vient la mauvaise réputation de l'Islam?
L'Europe s'est historiquement construite et unie à travers la menace de l'envahissement du territoire par les musulmans. En effet, l'arrivée des Arabes en Europe, à partir du XIIe siècle, reste associée à la barbarie dans la mémoire collective, puisqu'à l'époque l'Europe était basée sur les principes du christianisme. Pourtant, on a tendance à oublier qu'une partie de notre culture, de nos arts et de nos sciences, nous ont été transmises à l'époque par les populations musulmanes.


Les médias forcent le trait?
L'état Suédois met tout en oeuvre pour accueillir correctement les immigrés, dont les immigrés musulmans, mais les médias aiment caricaturer la réalité et créer des nouvelles "sensationelles". De plus, politiques et médias marchent main dans la main. Les évènements de 2008 sont une situation rêvée pour l'extrême droite qui cherche à gagner du terrain. Le quartier de Rosengard est bien loin de l'atmosphère chaotique dépeinte à travers la FoxTv, je m'y suis rendu et même si le quartier n'est pas des plus magnifiques, des enfants jouent, les familles font leur vie tranquillement, il existe une humanité et une solidarité.
Aussi la façon dont les espaces urbains ont été aménagés est assez choquante, on dirait que les musulmans et immigrés dès leur arrivée ont été mis à part, dans ce quartier de Rosengard, hors de la vie sociale habituelle qui les met déjà à part. Il est étonnant de voir comme l'espace géographique entre deux communautés reflète tellement bien la séparation sociale. C'est vraiment dommage que l'on s'arrête aux informations médiatiques de ce type, car cela creuse d'autant plus le fossé existant entre musulmans et non-musulmans.

Quelle serait alors la solution?
Nous avons besoin d'une éducation plus imaginative et précise. Aujourd'hui, l'information sur la religion ou la culture musulmane est très approximative. Je suis pour des écoles complètement mixtes qui enseigneraient aux enfants les valeurs de la sécularité mais aussi l'histoire de toutes les religions. Je suis contre la segmentation trop marquée des populations. Nous avons besoin de plus d'information et de communication dans ce sens.

Pour ou contre la constrution de mosquée?
Bien sûr que je suis pour ! C'est un geste important d'inclusion des musulmans dans la société en tant que citoyens à part entière.

Elvire Michel, Malmö Suède

No comments:

Post a Comment